LE BAL DES MENDIANTS

 

Des AFRICAINS endimanchés ont répondu massivement à la CONVOCATION de leur maître. C’est l’occasion rêvée pour ces Nè…sans repère d’étaler toute leur misère MORALE. Ils sont tous tombés sous le charme d’un masque derrière lequel se cache un visage jovial, parfaite incarnation de l’IMPERIALISME. C’est le principal atout du jeune loup pour attirer les FAIBLES d’esprit dans sa tanière. La tendance en Leucodermie est d’élire de jeunes dirigeants pour donner l’impression aux AFRICAINS qu’ils seront plus aptes à prendre soin de la FAUNE (angloFAUNE, francoFAUNE,lusoFAUNE, GermanoFAUNE, ispanoFAUNE). Soyons très vigilants, le carnassier ne sera JAMAIS herbivore.

La VERITE est que les fortes doses d’anesthésie (APE, PAS, NEPAD, etc) n’ont plus d’effet sur l’AFRIQUE dont le réveil inquiète toutes les chancelleries OXYdentales. Le Président EMMANUEL MACRON tente subtilement d’administrer un nouveau SEDATIF aux AFRICAINS. L’an dernier, il s’est rendu au SHRINE, le temple de l’Afrobeat au Nigéria, accompagné d’une brochette de stars avides de notoriété. Invitée à pousser la chanson lors du centenaire de la première guerre « mondiale » sous l’arc de triomphe, ANGELIQUE KIDJO n’a réussi à émouvoir que son ombre. La mayonnaise n’a pas pris. La jeunesse AFRICAINE est déterminée à se débarrasser des derniers vestiges coloniaux symbolisés par le franc C.F.A (Colonies Françaises d’Afrique, dénomination d’origine). Le Président MACRON s’est donc servi du Président ghanéen NANA AKUFO ADDO, en visite officielle en France, comme un appât. Ce dernier mène une offensive diplomatique dans la diaspora africaine (anglophone) pour lui signifier que l’heure de la REDEMPTION a sonné et qu’il était temps de retourner au bercail.

Le PANAFRICANISME, véritable cauchemar des prédateurs, jugé pourtant utopique, semble se concrétiser. Le GHANA a décrété 2019 comme l’année du retour, celle marquant le CENTENAIRE de la création de la BLACK STARLINE, compagnie maritime de l’étoile noire de l’honorable MARCUS GARVEY. Des programmes de jumelage universitaire, de libre circulation, une véritable coopération médicale ont été mis en place par les autorités ghanéennes et celles des pays clefs du CARICOM. L’enthousiasme de cette coopération dépasse les zones linguistiques dans la diaspora HISTORIQUE. Il faut donc couper l’herbe sous le pied de NANA AKUFO ADDO en convoquant une pseudo élite intellectuelle africaine FAIBLE, COMPLEXEE et ILLEGITIME.

La solution n’est pas d’aller consommer des petits fours, du caviar ou s’abreuver des boissons pétillantes à l’ELYSEE

A bon entendeur…